Trouver le bon outil de détection des mycotoxines

Les usines d’aliments pour animaux et les éleveurs disposent désormais d’un plus large choix d’outils de détection des mycotoxines dans les matières premières agricoles et les aliments finis. Voici comment choisir la méthode la plus adaptée à votre situation.

Poendant des décennies, la recherche de mycotoxines reposait essentiellement sur le prélèvement d’échantillons et leur envoi à un laboratoire d’analyses. Depuis quelques années, il existe désormais des méthodes d’analyse simples et efficaces à utiliser sur place, permettant une détection rapide des mycotoxines.
Les outils dont disposent à présent les responsables de la chaîne de production ainsi que les éleveurs sont plus nombreux et il est important de choisir la méthode la mieux adaptée à la situation.

Détection in situ ou détection en laboratoire d’analyses

La première étape dans le choix de la solution d’analyse à utiliser consiste à savoir si vous souhaitez réaliser vous-même le test in situ (sur le terrain ou à l’usine de production), ou envoyer les échantillons prélevés à un laboratoire d’analyses. Cette décision dépend de trois éléments essentiels:

1. Rendement requist

Pour des analyses nombreuses ou fréquentes (rendement élevé), il peut être intéressant d’effectuer les tests in situ car le coût est généralement peu élevé. Pour des analyses occasionnelles ou un rendement faible, il peut être plus pratique d’envoyer vos échantillons à un laboratoire d’analyses.

2. Délai d’obtention des résultats acceptable

Les résultats des tests in situ sont disponibles en une heure. Ces tests sont utiles lorsqu’ une décision doit être prise rapidement (comme par exemple lorsqu’il est nécessaire de décider d’accepter ou non une livraison). La durée de la procédure dans un laboratoire d’analyses (de la réception des échantillons à l’obtention des résultats) est d’environ une semaine.

3. Qualité des résultats

La réalisation de tests in situ peut être défi nie comme un outil de dépistage car elle indique rapidement la présence d’une mycotoxine. Les méthodes de référence dont disposent les laboratoires d’analyses sont bien plus effi caces et fiables concernant de nombreuses mycotoxines.

Tests rapide

Les deux méthodes les plus utilisées in situ sont les tests bandelettes et les tests ELISA. Les principales différences entre ces deux méthodes sont présentées figure 1. Les bandelettes de test sont destinées à offrir des résultats le plus rapidement possible, cependant il n’est possible d’analyser que deux échantillons à la fois. Elles sont par conséquent largement utilisées au point de réception de la chaîne d’approvisionnement en matières premières agricoles. Les kits de test ELISA (test immuno-enzymatique) permettent d’analyser jusqu’à 44 échantillons simultanément. En général, les tests ELISA constituent la meilleure option lorsque vous avez au moins 6 échantillons à analyser: la différence de prix est rapidement absorbée car le nombre de kits nécessaires est moins important et ils permettent d’économiser du temps.

Figure 1. Méthodes de détection in situ
Figure 1. Méthodes de détection in situ

Méthodes de détection des laboratoires d’analyses

Lorsque vous envoyez des échantillons à un laboratoire d’analyses, vous devez choisir la méthode d’analyse à utiliser. Outre les tests ELISA classiques, des méthodes de référence de type HPLC (chromatographie liquide à haute performance) et LC-MS/MS (chromatographie liquide à haute performance associée à un spectrométrie de masse) sont disponibles. Les principales différences entre ces deux méthodes sont présentées figure 2. Les méthodes de référence permettent de rechercher la présence de plusieurs toxines dans l’échantillon en une seule analyse. La méthode LC-MS/MS de détection de plusieurs mycotoxines que propose Romer Labs permet de rechercher jusqu’à 18 toxines en une fois.

Figure 2. Méthodes de détection des laboratoires d’analyses
Figure 2. Méthodes de détection des laboratoires d’analyses

Matières premières vs aliment fini

Nous préconisons une surveillance continue de l’entrée et de la sortie d’une ligne de production d’aliments finis. Cela implique l’utilisation de tests rapides permettant d’analyser les matières premières entrantes utilisées pour la production des aliments. Il existe des protocoles d’analyse rapide pour la plupart des matières premières. Détecter les matières contaminées avant qu’elles n’ atteignent la chaîne d’approvisionnement peut permettre d’éviter d’autres problèmes onéreux par la suite.

Les aliments finis sont plus difficiles à analyser car ils contiennent plusieurs éléments. En fonction de la quantité d’aliment à analyser, vous pouvez utiliser des tests rapides ou envoyer des échantillons à un laboratoire d’analyses. Si la quantité d’aliment à analyser n’est pas très importante ou si la composition de l’aliment change souvent, il est plus pratique d’envoyer les échantillons à un laboratoire d’analyses ce qui vous permettra d’obtenir des résultats plus fiables. En revanche, si la quantité d’aliment est importante et la composition inchangée, il peut valoir la peine d’établir un protocole spécifi que d’analyse rapide. N’oubliez pas que la composition de l’aliment varie souvent en fonction du prix du marché, de la saison et de l’utilisation prévue. Afin que les tests rapides soient utilisés de manière fiable sur l’aliment fini, il est recommandé de disposer d’un protocole adapté à la formulation spécifi que de votre aliment.

Conclusion

La popularité grandissante des tests rapides de détection des mycotoxines offre un choix plus vaste aux fabricants d’aliments et aux éleveurs. Différents facteurs doivent être pris en compte afin de choisir le bon outil de détection des mycotoxines. Les méthodes d’analyse in situ présentent plusieurs avantages, parmi lesquels leur rapidité et leur simplicité d’utilisation, ainsi que leur prix. Les méthodes de référence utilisées dans les laboratoires d’analyses offrent davantage de précision pour un nombre plus important de mycotoxines, offrant un tableau plus complet de l’ampleur de la contamination. Les tests rapides constituent une bonne option pour l’analyse des matières premières. Pour les aliments finis, il est possible de faire appel à un laboratoire d’analyses ou d’utiliser des tests rapides validés. Pour bénéficier d’un programme efficace de détection des mycotoxines, il peut être intéressant d’associer plusieurs stratégies correspondant à vos besoins.

Close
Identification